Les Vincennois demandent des arbres, la municipalité crée des « ombrières » !!

20200617_133247

 

      Il fallait y penser !!!!!

Après qu’un architecte-paysagiste ait « revisité » l’espace du cours Marigny et réussi à le transformer en une sorte de friche d’herbes folles battue par les vents et les pluies ou écrasée de soleil l’été, après avoir arraché les alignements de grands arbres de haute tige sur la partie centrale et sur les trottoirs latéraux du cours et les avoir remplacés par des arbres plus jeunes, plus petits  et plus espacés (il fallait y penser) et en moins grand nombre, après avoir aussi arraché les hauts buissons qui protégeaient du bruit des vents et dissimulaient les entrées et sorties de parking, après ce que nous considérons comme une opération particulièrement ratée de rénovation du cours Marigny la Mairie a installé récemment des structures en fer baptisées « ombrières ».

Sur   une ossature métallique particulièrement inesthétique rappelant des tubulures d’échafaudages ont été plaquées des sortes d’écailles vertes le tout étant pompeusement affublé du vocable « d’ombrière » sans doute une délicate et impertinente allusion à l’absence totale d’ombre aujourd’hui sur le cours Marigny. !! De nombreux Vincennois toujours très en verve les ont déjà qualifiés « d’épaules de dinosaures » (!!!) malgré l’invitation à y voir des feuilles d’érable.

Malheureusement ces structures n’ont même pas le mérite de rappeler nos grands ancêtre sauropsides car comme l’ont souligné ces mêmes vincennois il faudrait y ajouter la tête et la queue !!

Il est désolant de constater qu’une somme aussi importante (150.000 €) a pu être ainsi dilapidée quand on pense au nombre d’arbres de haute tige que l’on aurait pu replanter là où il en manque tant. Cela fait très cher le cm2 d’ombre !! Cette démarche s’inscrit malheureusement dans le cadre d’une politique de minéralisation de Vincennes et d’ajouts de mobiliers urbain modernistes (Cf les bancs sans dossier, les luminaires d’autoroute etc..) qui défigurent déjà notre ville.

Probablement destinées à la rouille ces ferrailles enlaidissent un peu plus encore le Cours. Installées sans aucune concertation avec les riverains et les Vincennois on ne peut que constater qu’une fois de plus la Mairie n’a pas daigné engager une concertation avec les riverains et les Vincennois pour recueillir leurs avis.  Mais il est vrai que plus rien ne nous étonne tant la concertation et l’écoute des Vincennois ne font pas partie de l’ADN de la Mairie.

A l’heure où certains prônent le recours à des référendums d’initiative citoyenne au niveau local on peut légitimement se demander si une telle procédure ne permettrait pas d’empêcher un tel gaspillage des fonds publics.

Le même constat s’applique malheureusement au square du Monument aux Morts saccagé lui aussi. Les arbres remarquables qui dispensaient eux, une ombre très généreuse sur l’ensemble du square sont morts progressivement à la suite des travaux et les belles petites grilles Napoléon III qui délimitaient très symboliquement cet espace de paix et de sérénité ont été enlevées, remplacées par des fils de fer tendus entre des morceaux de bois. Il fallait y penser !!

En conclusion il suffit de regarder les vues aériennes du verdoyant cours Marigny et du massif d’arbres du square du Monuments aux Morts (par exemple celle figurant sur notre site) avant les travaux pour se rendre compte de l’ampleur du désastre environnemental survenu sur cet espace.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s